Près des ruines du vieux château, j'ai rêvé des jours heureux où les seigneurs de La Roche écoutaient poétiser le troubadour et du temps où un petit roseau suffisait à l'armailli pour chanter son pays.

Alors, j'ai pensé que la vallée et les monts qui la couronnent pourraient, au fil du temps, me conter l'histoire des Musiques au Pays de La Roche. Un long silence d'abord. C'est la douce domination des princes-évêques de Lausanne: ce qui ne signifie pas que la muse villageoise ne célébrât point la bonté de ces maîtres agréés, ni le son des chalumeaux ne saluât leur passage... Non moins se taisent les siècles suivants.

La première société de musique

Il faut arriver jusqu'en 1877. Un protocole nous apprend qu'à cette date fut fondée, le 16 décembre à La Roche, la première société de musique. Joseph Lehmann, son premier directeur, avance la somme de mille francs pour acheter des instruments. Le président est Louis Tinguely, instituteur. La société compte 22 membres et participe, en costume d'armailli, au tir fédéral de Fribourg en 1881.

Quinze ans plus tard, en 1892, il faut déchanter. La société de musique de La Roche est dissoute pour raison de mésentente entre les membres. Pendant plus de trente ans, cuivres et tambours ne résonneront plus au village.

Selon le témoignage des anciens, dans les années 1920, un groupe de jeunes musiciens de La Roche et de Treyvaux, possédant d'anciens instruments de cuivre, se réunissaient fréquemment dans une ferme de Pratzey Sur la Chaux, chez un musicien autodidacte. C'était pour le plaisir de faire de la musique

fanfare 1955 k

La Lyre paroissiale, 1924

Mais l'amour de la musique instrumentale n'est pas mort. Petit à petit, germe dans l'esprit de quelques jeunes mélomanes l'idée d'une nouvelle fanfare. Le 12 février 1924, 25 homes se réunissent. Sous l'impulsion de M. l'Abbé Antoine Grand, curé et Joseph Brodard, musicien de talent, est fondée la Lyre paroissiale de La Roche.

A la Fête-Dieu de cette même année, la Lyre joue pour la première fois. Des membres de l'ancienne fanfare se retrouvent dans la nouvelle, comme chefs de registres. Dans leur costume d'armailli, ils ont fière allure, nos musiciens. Le drapeau de l'ancienne société flotte sur la nouvelle phalange. Le passé rejoint le présent.

En 1944, la société fait bénir un nouveau drapeau. Pour son 25ème anniversaire, le dimanche 6 novembre 1949, la Lyre paroissiale arbore un nouveau costume d'hiver, hérité de la fanfare des cheminots de la ville de Zürich.

fanfare 1989 k

Le 11 mai 1958, la Lyre organise la 13ème fête des musiques gruériennes. Un grand cortège traverse le village décoré. En 1974, c'est la fête du cinquantenaire avec l'inauguration de nouveaux costumes d'hiver. 1980 voit la bénédiction d'un nouveau drapeau. Et en 1985, la Lyre participe à la fête des musiques cantonales à Morat. Brillante prestation pour les musiciens et leur directeur Jean-Claude Broillet, pour sa dernière année de direction.

C'est en 1995, sous l'implusion de Bernardin Bielmann et de Joseph Rigolet, dynamique président durant six ans, que fut créé l'ensemble des jeunes musiciens de la Lyre de La Roche. Assurer la continuité de la fanfare du village, en incitant les jeunes à la pratique d'un instrument, tel était le premier but avoué. A ce jour, ce sont 38 musiciens et tambours, âgés de 7 à 16 ans qui évoluent au sein de l'ensemble, sous l'experte baguette de Nicolas Piller. Suite à 14 ans de présidence par Eliane Tinguely, c'est Sabine Berger qui reprendra les rennes en 2014. 

Du 13 au 16 mai 2004, la fanfare organise la 30ème fête des musique gruériennes, un rassemblement des amis de la musique, un moment d'échange et de fraternité après 46 ans d'attente.

fanfare 1997 k

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fanfare en progrès

Sous la direction de Bruno Grandjean dès 1985, la société, en l'espace d'une quinzaine d'années, se hisse d'abord de la 3ème catégorie, dans laquelle elle se classait depuis longtemps, au 2ème rang de la 2ème catégorie en 1990 et au 5ème rang de la 1ère catégorie en 1995.

Poussée par un chef talentueux, la progression se poursuit et la Lyre emmenée par Marc-Olivier Broillet décroche à la Fête cantonale de 2010 de Châtel-Saint-Denis, le 1er rang de la 1ère catégorie.

La clique de tambours qui accompagne chaque prestation, est emmenée par Daniel Gachet. Les tambours participent régulièrement aux concours de solistes, autant sur le plan gruérien que sur le plan fribourgeois.

Aujourd'hui

La Lyre anime la vie rochoise, les fêtes religieuses, le Noël des aînés et la traditionnelle Foire de La Roche. Elle accompagne également le Saint Nicolas.

La musique demeure éternelle et la Lyre de La Roche vient de servir durant 90 ans. Une fanfare qui évolue au gré des mentalités et au gré des préférences musicales. Elle passe des kermesses aux concerts annuels, des concerts de l'Avent aux contes musicaux de Noël et des traditionnelles sorties annuelles aux festivals internationaux de musique.

Emmenée aujourd'hui par Sarah Scherly, présidente, la Lyre peut être fière d'elle: un corps de cadets fleurissant, une ambiance chaleureuse et une grande jeunesse au sein de ses musiciens.

fanfare 2014 kVers l'avenir, en toute confiance...

La fanfare de La Roche, au doux prénom de la Lyre, est née dans les années folles, a traversé la deuxième guerre mondiale et aura connu certes des hauts et des bas. Mais au terme de ce jubilé, la Lyre tourne maintenant son regard vers l'avenir, afin de souffle, en 2024, ses 100 bougies.

Bernardin Bielmann
fondateur de l'ensemble des jeunes musiciens
ancien membre actif

source des 3 premières images:

La Roche, autrefois et aujourd'hui, association des Rochois d'ici et d'ailleurs, novembre 1998, P. 290-297